Zéro Déchet Dans La Salle De Bains | Nos 5 Astuces

savons et shampoings solides zéro déchet

L’une des valeurs fortes de Papaï, c’est d’adopter le plus possible le zéro déchet. Pourquoi ? Parce que nous sommes soucieux de protéger notre environnement au mieux, notamment en réduisant notre quantité de déchets. Cependant, il est vrai que lorsque l’on commence à s’intéresser à ce mode de consommation, il n’est pas forcément évident de savoir par quoi ni par où commencer. Pourtant, dans chaque pièce de la maison, des solutions existent pour réduire significativement ses déchets. D’ailleurs, Papaï vous livre 5 astuces pour passer au zéro déchet dans votre salle de bains

Remplacer le coton de votre salle de bains par des alternatives zéro déchet

Savez-vous qu’une personne utilise environ 6 cotons jetables par jour, ce qui représente 180 cotons par mois, soit plus de 2 100 par an… Nous sommes d’accord, ces chiffres sont impressionnants. De plus, la culture du coton fait partie des plus polluantes dans le monde et elle nécessite une quantité phénoménale d’eau : plus de 5 000 litres pour produire 1 kg de coton. Heureusement, il existe une alternative facile et économique : le coton réutilisable. Pour l’entretenir, rien de plus facile ! Il suffit de le laver en machine et vous pourrez ensuite, à nouveau, l’utiliser pour vous démaquiller ou simplement vous nettoyer le visage. Plus besoin de racheter chaque mois des cotons jetables. Cela vous permet de réduire considérablement vos déchets et de participer à la protection de l’environnement.

Dans votre salle de bains, le coton se trouve également sur les cotons-tiges. Ces bâtonnets en plastique sont interdits depuis 2020, mais ils sont fabriqués maintenant en bambou ou en carton. Pourtant, lorsque l’on sait que les cotons-tiges font partie des déchets les plus souvent retrouvés dans les océans, il est préférable d’opter pour une autre solution. Le cure-oreille en bois est une parfaite alternative zéro déchet dans votre salle de bains.

oriculi zéro déchet vendu sur le shop de papaï

Utiliser des cosmétiques solides, sans emballage plastique

Nous venons d’évoquer les déchets qui flottent dans nos océans. Parmi eux, nous retrouvons les emballages en plastique. Plus de 700 espèces différentes d’animaux marins auraient déjà été prises au piège d’un bout de plastique, ou en auraient avalé…Et pour vous donner un ordre d’idée concernant la quantité présente dans les océans, à l’échelle européenne, cela représente entre 150 000 et 500 000 tonnes par an ! Même si le plastique est recyclable, cela demande énormément d’énergie pour pouvoir le produire au départ.

Vous souhaitez réduire votre consommation de plastique  dans votre salle de bains mais vous ne savez pas vraiment par où commencer ? Rassurez-vous, il existe énormément de marques qui proposent des cosmétiques zéro déchet, sans aucun emballage plastique. Vous pourrez opter pour un savon en pain pour le corps ou le visage. Saponifié à froid, il vous procurera une hydratation optimale grâce à la glycérine végétale présente dans la composition. Les shampoings solides sont également une bonne alternative aux shampoings traditionnels. Ils sont faciles à transporter et ont une durée de vie généralement plus importante.

Se brosser les dents de façon écologique

Encore une fois, nous vous proposons ici une option pour adopter le zéro déchet dans votre salle de bains. La brosse à dents est un objet que l’on change (normalement) assez régulièrement. Cela génère des déchets qui, pourtant, peuvent être évités. Comment ? En utilisant une brosse à dents en bambou par exemple. Lorsqu’elle est abîmée, il n’y a plus qu’à jeter le manche au compost. Étant donné qu’il est biodégradable, il disparaîtra au bout de six mois environ. La tête, en revanche, doit être jetée dans la poubelle ordinaire car les poils sont souvent en nylon. Une autre solution existe également : la brosse à dents rechargeable en bioplastique. Pourquoi rechargeable ? Parce-que vous pourrez conserver le manche en plastique biodégradable, et ne changer que la tête lorsque celle-ci ne sera plus en bon état.

Concernant les tubes de dentifrice, il est possible aussi de les remplacer. En effet, il faudra environ 500 ans pour qu’un tube vide se dégrade… Afin de réduire votre empreinte écologique, vous pouvez vous tourner vers des tubes de dentifrice en aluminium, entièrement recyclables. Vous pouvez aussi utiliser un dentifrice solide, sans emballage, ou un dentifrice sous forme de pâte contenue dans un récipient en verre. Il existe également du dentifrice à croquer, très pratique si vous partez souvent en voyage.

dentifrice à croquer paos et brosse à dents en bambou zéro déchet

Adopter des protections menstruelles réutilisables

Tout au long de sa vie, une femme utilisera entre 10 000 et 15 000 protections menstruelles, incluant tampons, serviettes hygiéniques et protège-slips. Non seulement ces produits sont polluants, mais en plus ils sont mauvais pour notre santé. En effet, ils contiennent de nombreuses substances toxiques, comme des hydrocarbures ou encore des pesticides. Heureusement, des astuces zéro déchet existent ! De plus, celles-ci sont économiques puisque vous pourrez les utiliser durant plusieurs années si vous en prenez soin. La serviette hygiénique lavable est l’option la plus simple. En coton bio la plupart du temps, vous pourrez la laver à la main et en machine, à faible température. Il en existe de différentes formes et couleurs, et adaptées pour chaque flux. Pour davantage de confort, tournez-vous vers la culotte menstruelle. Très absorbante, il est possible de la garder toute une journée, selon votre flux évidemment. Enfin, la coupe menstruelle, surnommée « cup » est constituée de silicone ou de latex. Elle permet de pouvoir faire du sport ou de nager librement durant la période des règles.

Choisir un déodorant respectueux de l’environnement et de notre santé

La plupart des déodorants vendus en magasin contiennent des perturbateurs endocriniens, des allergènes et d’autres substances nocives pour notre santé et notre planète. Le déodorant en spray, qui trône fièrement dans notre salle de bains, s’avère même être dangereux. En effet, il existe un risque d’inflammabilité lors de son utilisation. Cela se produit très rarement, mais il est important tout de même d’en avoir conscience. De plus, le déodorant en spray va pulvériser sur la peau ainsi que dans l’air ces fameuses substances toxiques. Mieux vaut alors éviter de respirer à pleins poumons ! Transpirer est essentiel étant donné que cela permet d’évacuer les toxines et de contrôler la température de notre corps. Il est donc préférable de choisir un déodorant, qui va simplement camoufler les mauvaises odeurs, à un anti-transpirant qui lui va bloquer le processus de transpiration. Heureusement, il existe de nombreux formats de déodorants totalement naturels et zéro déchet. Vous pouvez par exemple opter pour un déodorant solide, en baume contenu dans un petit pot en verre, ou bien un déodorant à base d’actifs probiotiques. Ce dernier permet d’éviter les mauvaises odeurs, sans pour autant bloquer le processus de transpiration.

Vous l’aurez compris, ces quelques conseils sont à la portée de tous. Il en existe évidemment beaucoup d’autres mais grâce à ceux-là, vous pouvez d’ores et déjà vous lancer plus facilement dans ce nouveau mode de consommation. Vous trouverez la plupart des produits mentionnés dans cet article sur le shop de Papaï, ainsi qu’un kit comprenant tous les indispensables du zéro déchet !

Peut-être connaissez-vous d’autres astuces pour passer au zéro déchet dans votre salle de bains ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page